PRESS INFORMATION



 
 


 

RTL Group s’impose face à ses concurrents en 2001

Luxembourg, le 4 mars 2002. RTL Group, numéro un en Europe dans les domaines de la télévision, de la radio et de la production TV, a réussi, malgré la régression du marché de publicité, à s’imposer face à ses concurrents en 2001 et a augmenté sa part des principaux marchés européens. Avec 23 chaînes de télévision et 14 stations de radio et des activités de production dans plus de trente pays dans le monde, RTL Group a réalisé  au cours de l'exercice écoulé (au 31 décembre 2001) un chiffre d’affaires de 4,054 milliards d'euros, 10 millions d'euros de plus que l'année précédente. En Allemagne, en France et en Grande-Bretagne, en particulier, les chaînes de télévision de RTL Group ont poursuivi leur croissance face à leurs concurrents et gagné des parts de marché publicitaire avec des programmes à succès comme « Qui veut gagner des millions » sur RTL en Allemagne, « Loftstory » sur M6 en France et « Home & Away » sur Channel 5 en Grande-Bretagne. FremantleMedia, l’activité de production internationale de RTL Group, a profité également de la poursuite des investissements dans de nouveaux formats et a réalisé des scores d’audience record, notamment du fait de programmes comme « Pop Idol ».

En même temps, RTL Group a poursuivi l’assainissement en 2001 de son portefeuille de participations. Les sociétés déficitaires ou les activités marginales comme la participation résiduelle de 5% dans la chaîne de télévision à péage allemande Premiere, les participations dans la chaîne polonaise RTL 7 et dans des stations de radio anglaise et suédoises ont été vendues. La filiale de RTL Group dans le domaine des droits sportifs, UFA Sports, a été fusionnée avec la filiale de droits sportifs de Groupe Canal Plus et de Groupe Jean-Claude Darmon pour donner naissance à Sportfive dont le siège principal est à Paris. Par ailleurs, la restructuration de l'activité de production nord-américaine de FremantleMedia et le recentrage de FremantleMedia sur son activité de base, à savoir la production de jeux télévisés et de formats de divertissement, ont largement pu être achevés. En Allemagne, RTL Group a lancé la chaîne de téléachat RTL Shop.

Les bénéfices clairement en baisse de RTL Group en 2001 reflètent la faiblesse des marchés publicitaires européens et les effets des restructurations internes de RTL Group ainsi que les investissements accrus dans de nouveaux programmes TV et de nouvelles activités. Après apurement de la réorganisation de la branche de production US, les pertes de RTL 7 et les investissements dans RTL Shop, RTL Group a enregistré en 2001 un résultat avant impôts (EBITA) de 361 millions d'euros, en recul de 35% par rapport à l’année record 2000. En tenant compte de ces effets, le résultat (EBITA) a baissé à 276 millions d'euros. Le bénéfice annuel sans prise en compte des amortissements exceptionnels de goodwill (profit for year pre goodwill impairment) se chiffrait à 63 millions d'euros, en recul de 6 % comparé à l'année précédente.  En tenant compte des corrections de valeur des actifs notamment de FremantleMedia, mais aussi de la chaîne TV espagnole Antena 3, le déficit annuel (loss for the year) atteignait 2,499 milliards d'euros. Les corrections de valeur du goodwill ont été faites d'après des règles comptables internationales et n’ont pas d’impact sur la trésorerie.

Au niveau de la télévision, de loin l’activité la plus importante du groupe, RTL Group a réalisé un chiffre d’affaires de 2,866 milliards d'euros au cours de l'exercice écoulé, en progression de 4 millions d'euros par rapport à l'année précédente. Le bénéfice (EBITA) de l’activité de télévision est tombé de 408 millions d'euros à 297 millions d'euros, principalement en raison d’investissements dans les programmes plus importants au niveau de Channel 5 en Grande-Bretagne et de M6 en France ainsi qu’en raison de coûts uniques et investissements de démarrage dans RTL Shop en Allemagne.  RTL Television est restée leader du marché  en Allemagne parmi les 14 à 49 ans pour la neuvième année consécutive et a pu porter sa part de marché d’audience en 2001 de  17,3% à 17,9 %. RTL Television a également pu augmenter sa part de marché publicitaire de 27,3 % en 2000 à 28,5% en 2001. M6 en France a également pu conforter sa position de deuxième chaîne la plus populaire parmi les 15-34 ans. M6 a porté sa part de marché de 20% l’année passée à 21,3% ainsi que sa part de marché  publicitaire de 21,4% à 22,9 %. La même tendance est à noter pour Channel 5 en Grande-Bretagne, la seule chaîne commerciale en progression dans un environnement difficile. Channel 5 a porté sa part de marché d’audience de 5,7% à  5,8%  ainsi que sa part de marché publicitaire de  6,3 % à 6,4%.

L’activité de contenu de RTL Group, notamment FremantleMedia, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 5,3% en 2001 à  1,148 milliards d'euros, tandis que le bénéfice (EBITA) de cette activité a baissé de 126 millions à 48 millions d'euros, notamment en raison de la restructuration aux Etats-Unis. La poursuite constante des investissements dans le développement de nouveaux formats ont déjà porté leurs fruits au niveau de FremantleMedia, notamment avec le lancement de "Pop Idol", le show de divertissement britannique le plus populaire avec plus de 13 millions de spectateurs.

Le chiffre d'affaires du secteur radio est tombé à 213 millions d'euros, ce qui correspond à une diminution de 31 millions d'euros comparé à l'exercice précédent. Ceci est avant tout une conséquence de la perte d’audience et de part de marché de RTL Radio en France fin 2000. Le management du pôle radio nouvellement mis en place en 2001 a arrêté et renversé avec succès la tendance négative de 2000 et a ainsi de nouveau défendu la position leader incontestée depuis presque 20 ans de RTL Radio en France. 

L’Administrateur Délégué der RTL Group, Didier Bellens, commente : « Les très bonnes performances de RTL Group se sont poursuivies. Grâce à des investissements dans des programmes de qualité et un véritable développement de nos formats, nous sommes parvenus à augmenter notre part d’audience et nos parts de marché publicitaire, et ce pour nos principales activités. Cette croissance a pu être obtenue grâce à notre politique générale de contrôle des coûts. Nous avons ainsi réussi à mettre en application toute une série de mesures de contrôle des coûts et nous étudions activement de nouvelles opportunités d’économies. D’ailleurs, l’analyse de fonctionnement du portefeuille, entreprise par le groupe au cours de l’année 2001, sera poursuivie en 2002. D’autre part, et même si les prévisions sur les marchés publicitaires continuent d’annoncer une situation difficile, nous sommes persuadés que notre stratégie d’investissement sera à l’origine d’une amélioration des recettes et des marges, à mesure que les marchés se stabiliseront. »

Cependant, la visibilité demeure mauvaise et il reste difficile pour RTL Group de s’assurer des résultats des prévisions. Malgré tout, et selon les réservations à ce jour, RTL Group prévoit le maintien de marchés publicitaires faibles, tout du moins au cours du premier semestre 2002.

Contact :  Markus Payer
(00352) 421 42 5020
markus.payer@rtlgroup.com

Un communiqué plus détaillé de RTL Group se trouve sur le site web de l’entreprise, www.rtlgroup.com.  Vous y trouverez également plus d’informations pour la presse, des photos ainsi que la présentation pour les analystes. La conférence pour les analystes qui a lieu à Londres est transmise live sur le site web à partir de 10.30 h.