INFORMATION PRESSE



 
 


 

L'interdiction faite à CLT-UFA d'augmenter ses parts dans Premiere est juridiquement injustifiable / La CLT-UFA envisage de faire appel contre cette décision / Nouveau retard dans le développement du marché de la télévision numérique en Allemagne


CLT-UFA Luxembourg, le 5 octobre 1998 ,

Aujourd'hui, l'Office fédéral des Cartels a interdit à CLT-UFA d'augmenter ses parts dans la chaîne de télévision Premiere. Du point de vue de la CLT-UFA, il s'agit là d'une décision arbitraire, juridiquement injustifiable. Rolf Schmidt-Holtz, Directeur général de la CLT-UFA, a déclaré que par cette interdiction, le développement de la télévision numérique en Allemagne subira un nouveau retard: « Tandis qu'en Europe et aux Etats-Unis, l'évolution technologique continue à progresser, l'initiative entrepreneuriale doit, en Allemagne, faire face à des obstacles qui produiront un important effet de ralentissement. Sur le plan compétitif, cela permettra à des groupes étrangers, notamment américains, de prendre une avance considérable, qu'il sera difficile de rattraper.

Après une analyse détaillée des arguments avancés par l'Office fédéral des Cartels, la CLT-UFA décidera des démarches juridiques à entreprendre. Surtout l'argumentation des autorités berlinoises, selon laquelle la CLT-UFA aurait l'intention de consolider son influence au sein de Premiere, ne peut être acceptée par la Compagnie. Une influence accrue n'est même pas nécessaire, étant donné que la CLT-UFA détient déjà de facto une participation de 50%. Ce n'est que dans la société intermédiaire UFA oHG que la CLT-UFA et Canal Plus détiennent respectivement 75% et 25% des parts. Vu que ladite UFA oHG détient 50% dans Premiere, la part arithmétique de son capital dans Premiere contrôlée par la CLT-UFA est de 37,5%. L'objectif d'une augmentation dans la société intermédiaire UFA oHG consistait uniquement à garantir la sécurité des investissements de la CLT-UFA. Cette augmentation n'aurait aucune incidence sur l'envergure de l'influence effective et juridique de la CLT-UFA au sein de Premiere.

L'Office fédéral des Cartels justifie également le refus de la demande de la CLT-UFA par le fait que le groupe Kirch a également l'intention de porter sa participation dans Premiere de 25% à 50%. Ceci ne fait pourtant pas partie de la demande de la CLT-UFA et doit faire l'objet d'une décision séparée.

„Cette association arbitraire avec la demande soumise par le groupe Kirch est absolument injustifiable du point de vue légal et est sans précédent dans la pratique juridique des cartels", a expliqué Rolf Schmidt-Holtz.

La question se pose pour CLT-UFA, de savoir d'après quels critères l'Office fédéral des Cartels - indépendant du point de vue politique - prend en fait ses décisions. En outre, CLT-UFA doit constater que l'Office fédéral des Cartels n'est visiblement pas disposé à se rendre compte de la situation concurrentielle effective sur le marché allemand. Comment pourrait-on expliquer autrement que l'autorité berlinoise s'obstine à insinuer, depuis des mois, une coopération avec le groupe Kirch au-delà de la participation dans Premiere. Il est, par contre, un fait que la CLT-UFA est un concurrent acharné du groupe Kirch, tant dans le domaine de la télévision gratuite que dans celui du négoce de droits de films, de droits sportifs et celui de la production de films. La CLT-UFA est, tout comme le groupe Kirch, actionnaire de Premiere depuis 1991, sans qu'il n'y ait eu de collaboration avec le groupe Kirch en dehors du marché de la TV à péage.

Le directeur général Rolf Schmidt-Holtz a précisé :"Nous sommes des partisans déclarés de la libre concurrence. Si d'autres concurrents craignent le risque, cela ne pourra en aucun cas se faire au détriment des investisseurs. Cependant, à l'heure actuelle, il n'y a guère que la CLT-UFA et le groupe Kirch qui sont prêts à investir des sommes aussi importantes dans la télévision numérique en Allemagne."

La CLT-UFA va maintenant prendre son temps pour évaluer les conséquences de l'interdiction par l'Office fédéral des Cartels et veillera à ne pas encourager davantage les spéculations sur d'éventuels nouveaux partenaires pour Premiere.



* * * * * * *

Pour toute information supplémentaire, veuillez vous adresser à:
RTL Group
Markus Payer
Head of Media Relations
Tel: (+352 42142-5020)
e-mail: markus.payer@rtl-group.com